pierre gaudu / photographies

Vous venez d'ouvrir mon blogspot "journal photographique"

le coeur du sujet

"le coeur du sujet"

Gorges du Bruyant, le 17 juillet 2013
tirage pigmentaire 60x90 cm
8 exemplaires


J'aime connaître mes sentiers et torrents comme un musicien connaît ses partitions... 



Sans grand intérêt au premier abord, cet amas de pierre, enfoui dans les profondeurs et la pénombre d'une voûte de pierres est situé sur le flanc d'une cascade, à la naissance du Bruyant, torrent dont je suis tombé amoureux il y a quelques années et qui depuis m'obsède. La pénombre obligeant à une certaine stratégie, j'ai donc tant bien que mal calé mon trépied sur la caillasse glissante et pentue pour tester (en pose lente) ce que je pouvais bien en retenir. Grâce au numérique (gestion dans l'instant des nuances, contrastes et couleurs) j'ai pu constater que j'avais sous les yeux le genre de cadeau qui fait d'une journée de recherche une réussite. Toute l'énergie de la forêt (située juste au dessus) semblait concentrée à cet endroit secret et magique...


La forêt m'enseigne l'impermanence, les torrents ravivent mon enfance, les hauts sommets dessinent mes limites. Le doux silence des pierres m’apaise. Tout ce que je tente de graver (ou de retenir) à l'aide mon boîtier magique me dit qui je suis, où je vais et ce qui me préoccupe... 


La lumière est mon luxe.



Penché sur la beauté du monde, le temps m'accompagne plus qu'il ne passe, nous jouons ensemble comme deux amis réconciliés. je photographie comme on va à un rendez vous amoureux, je photographie pour faire corps avec la lumière, pour fusionner et me gaver de la beauté du monde. Je m'attache souvent fortement à mes lieux de contemplations et ils me manquent aussi très vite. 


Dessiner et peindre c'est rentrer en soi, photographier c'est la joie pure de s'en évader... S'il n'est pas aisé de passer de l'une à l'autre de ces deux activités, je dois considérer cela comme un privilège! 

Aucun commentaire: