pierre gaudu / photographies

Vous venez d'ouvrir mon blogspot "journal photographique"

samedi 31 juillet 2010

En chemin, j’ai souvent l’impression que c’est le sujet qui me choisit, le sujet mais peut-être bien plus encore la lumière qui le souligne, qui l’enrobe.

Photographier c’est sortir de l’atelier (du peintre que je suis) mais c’est aussi sortir de soi, et paradoxalement c’est remettre inlassablement en lumière cette part d’ombre qui m’habite… c’est faire corps avec le monde extérieur, fusionner dans l’ivresse avec la nature, le paysage… de la terre du sentier à la crête des montagnes, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

La marche chauffe le regard à blanc sur toutes choses, je me laisse surprendre dans un désir de percevoir le monde comme si c’était la première fois.

2 commentaires:

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

Comme c'est bien dit, après avoir et été vécu, ça, oui!
Mais il faut encore trouver les mots pour expliquer à ceux qui savent tout que le plus important, avant de créer, c'est de céder, céder à l'appel du dehors. Du dehors de soi avec ces certitudes pour aller se mettre en danger, un peu et découvrir que le monde n'est pas seulement, soi. J' aime beaucoup ta façon d'écrire le monde, de le découvrir et de le photographier aussi.
Amitiés.

Roger

pierre gaudu a dit…

merci beaucoup Roger!
Amitiés à toi aussi
pierre